INRA - BATIMENT DE RECHERCHE

  • Commune : Bordeaux
  • Maître d'ouvrage : INRA
  • Bureau d'études : Ecovitalis
  • Surface : 2700 m2
  • Montant des travaux : concours

L'INRA de Bordeaux est un campus très arboré au coeur de la ville. Véritable poumon vert, il est caractérisé par un dessin de voiries aléatoires, une ambiance générale bucolique et végétale. Un accès unique et central permet de desservir le campus. Le terrain du projet
se situe à une extrémité du site : relativement isolé et en relation étroite avec la ville. Il surplombe l’avenue Henri-Marès dont la séparation avec le site est marquée par un mur en pierre et une végétation dense (Espace Boisé Classé). 


Organisation fonctionnelle & flux 

Pour le projet d’extension nous avons reconduit le principe d’organisation des flux pour former un L. Chaque branche de ce L étant une
fonction du programme. A l’extrémité Nord, on retrouve la partie halle céréales alimentaire dans le prolongement de la halle existante dédiée au non alimentaire. L’extrémité Est du L est dédiée à la partie Exsudat. Les halles s’installent en terminaison du L sur les pignons afin de permettre un accès direct à la logistique. Le noyau dans l’angle (fabriqué par ce L) concentre les communs : distributions des différentes entités et accès au co-working.

Ce coeur de projet est formé par l’entrée, le Living Lab et l’espace détente dans la continuité du parvis de l’entrée. Ces espaces se prolongent ensuite au sein du jardin. La cuisine expérimentale vient se lier au coeur de projet dans la continuité de l’entité céréales.
Le co-working est implanté dans le jardin de manière plus organique en relation avec la végétation. La circulation entre ces entités et le workcafé se fait par l’extérieur, abritée par la toiture. La diagonale forme une véritable artère du projet : articulation des différentes
entités fonctionnelles.

Eco-système

Le projet est conçu en relation avec les éléments tel un véritable écosystème. La conception vient en réponse à la cruauté estivale du soleil.
L’implantation dans le jardin nous permet de bénéficier de l’air frais de la végétation. Cette fraicheur est récupérée dans les différentes parties du projet afin de permettre une ventilation naturelle. Les noues paysagères (rétention d’eau) participent également à ce
rafraîchissement au sein du jardin. 

Organisation en coupe & Free cooling

Les différentes fonctions (bureaux, laboratoires, halles et circulations) sont organisées en double hauteur afin de permettre la convection
naturelle. Ces amenées d’air en façade rafraîchissent le bâtiment en circulant dans le bâtiment là où l’inertie est maximum (dallage, structure béton...).
La végétation et les noues paysagères participent également à ce rafraîchissement et constituent un apport d’air frais. Ce dispositif permet de gérer naturellement le confort thermique interne du bâtiment. Il participe également au confort des espaces extérieurs au coeur du jardin.